Saviez vous…


Un Trio Gagnant

La ville

Elle se transforme trop souvent au détriment de l’environnement. L’installation de maraîchers en ville permet de créer de l’emploi et de maintenir les terres agricoles qui peuvent alimenter les citadins. Multiplier les initiatives comme celle-ci permet de créer une ceinture verte pour Bruxelles et ses habitants.

Les paysans maraîchers

Nous sommes engagés pour le respect de la terre et de la vie, nous produisons des légumes dans le respect de la charte bio.

Les partenaires

Les habitants sont conscients des implications des crises passées, des défis futurs et du danger que représente la pression immobilière sur leur environnement direct. En achetant nos légumes ils mettent en pratique leurs valeurs et améliorent leur qualité de vie.

 

Notre projet à plus long terme est de créer une micro-ferme durable. Cela nous permettra de coopérer avec d’autres maraîchers et éleveurs mais aussi d’offrir plus de services de qualité aux habitants grâce à l’hébergement de métiers connexes.

Défis d'une transition

L’agriculture urbaine bio intensive sur petite surface cultive les paradoxes et est une gageure.

En ville et en Région Bruxelles-Capitale l’espace vert est un luxe mais l’alimentation industrielle une commodité.

Les cycles courts exigent une proximité entre producteurs et consommateurs: les personnes intéressées peuvent êtres des habitants proches ou simplement des personnes travaillant aux alentours.

L’agriculture urbaine suppose une ouverture institutionnelle (on doit nous laisser des parcelles à cultiver) et une connivence des habitants (qui doivent accepter la vue d’une serre, d’un filet anti-insectes ou, mieux, participer directement au projet).

CSA Community Supported Agriculture (GASAP / AMAP)

[nous aimons: 'Citoyens Supportant l'Agriculture']

Le CSA  est aussi connu en Belgique sous le nom de GASAP (Groupes d'achat solidaire de l'Agriculture paysanne) / et Gemeenschapslandbouw SAGAL (Solidaire AankoopGroep voor Artisanale Landbouw).

En France le CSA se décline sous le nom d'AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne).
L'ensemble du réseau est fédéré dans une communauté internationale (Urgenci)

Le réseau a pour objectif de préserver l’existence et la continuité des fermes de proximité dans une logique d’agriculture durable, c’est-à-dire une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine.

Au niveau local, l'idée est qu'un groupe de citoyens s’associent directement avec un paysan pour lui acheter de façon récurrente, dans un engagement de long terme et ce en circuit-court, de quoi se nourrir en produits de saison de qualité. Cela peut-être des légumes, mais aussi des fruits, ou des produits transformés.

Le modèle 'idéal' de proximité à notre sens permet la cueillette autonome des citoyens participants. Mais nous n'avons pas encore atteint ce niveau à ce stade de notre projet.